Headline Ads Banner

MAG N°49: La faim tue, l’absence de faim aussi. 360°

Le Collectif de lutte contre la dénutrition réclame un plan d’action
pour faire de la la dénutrition une priorité de santé publique

 

En France la dénutrition met en danger la vie de 2 millions d’enfants, d’adultes et de personnes âgées. Or, selon un sondage OpinonWay[1], 94% des Français ne connaissent pas ce fléau. Mais une fois sensibilisés, ils s’accordent avec les médecins pour affirmer que la dénutrition doit faire l’objet d’une véritable politique de santé publique pour lutter contre cette pathologie pouvant conduire jusqu’au décès.

Faire de la lutte contre ce fléau une priorité de santé publique

Le Collectif de lutte contre la dénutrition, créé il y a un an, agit pour que cette maladie silencieuse devienne une priorité de santé publique. Afin de démultiplier son action, le Collectif invite les citoyens à interpeller leurs élus et à s’engager à ses côtés contre la dénutrition.

Ainsi, le Collectif permet de lancer une “Alerte #stopdénutrition” depuis le site www.luttecontreladenutrition.fr pour que chaque français puisse inciter ses élus à agir. De même, un appel au don est lancé pour que chacun puisse contribuer aux actions que le Collectif s’apprête à déployer.

Le 20 octobre la journée pour mobiliser

Pour que la dénutrition devienne une priorité de santé publique, le Collectif a organisé le 20 octobre une Journée d’Action Contre la Dénutrition. L’objectif était de sensibiliser le plus grand nombre à cette pathologie afin qu’elle fasse l’objet d’une réelle politique de santé publique avec un message central : en 2018, plus personne ne doit mourir de dénutrition.

Lors de cette journée, le Collectif a rassemblé des élus, des directeurs d’hôpitaux, des responsables médicaux et associatifs. A cette occasion ont été présentés les chiffres d’un sondage OpinionWay inédit faisant le point sur la perception des Français et des médecins sur la dénutrition en France.

_____________________________________

Quels chiffres retenir de l’étude Opinion Way ?

Seul 1 patient dénutri sur 2 est traité spécifiquement pour dénutrition ;

1 Français sur 2 estime que tous les moyens ne sont pas mis en œuvre pour lutter contre la dénutrition ;

– Plus d’1 médecin sur 2 estime ne pas être suffisamment informé sur le dépistage de la dénutrition et sa prise en charge ;

– Près de 90% des Français trouve justifiée que la dénutrition fasse l’objet d’un plan de lutte et d’une prévention spécifique ;

1/3 des médecins n’a jamais été formé sur la dénutrition.

__________________________________

[1] Enquête en ligne OpinonWay réalisée selon la norme ISO 20525, du 20 mars au 7 avril 2017 sur un échantillon de 1001 personnes (représentatif de la population française) et 300 médecins généralistes (représentatif des médecins français).

 

S'il vous plait Connexion - Login pour poster un commentaire

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.